'

Langues disponibles:

En tant que professionnels du funéraire, de nombreuses questions nous sont posées.

Elles sont légitimes mais la retenue que l'on a face à la mort les empêchent bien souvent d'être formulées.

 

Si vous vous interrogez également, n'hésitez pas à nous envoyer vos question :

 

 

 

Nous partageons également les curiosités et les belles initiatives que nous rencontrons.

07 88 42 19 91

contact@sinaling.com

Sinaling © 2021

Bijoux mémoriels

27/06/2021

Bijoux mémoriels

La pratique était assez courante au XIXe siècle, confectionner des bijoux avec les cheveux d'un défunt.

 

Tissés, mis en scène, ou simplement inclus dans un médaillon, ils permettaient de garder avec soi et en toute occasion la trace d'un proche.

Déjà présente au XIVe siècle, il semble qu'il s'agissait alors plutôt de placer une mèche de cheveux dans un médaillon en verre. Mais au XIXe siècle ce sont de magnifiques tissages de cheveux qui furent à la mode.


Aujourd'hui disparue, il est à noter malgré tout que certains artistes contemporains réalisent des bijoux en utilisant des cheveux. C'est le cas par exemple de Marie MASSON mais sans liens avec une pratique funéraire.

Shuling LIU pour sa part propose que lui soient confiés des objets symboliques pour réaliser des bijoux. Dans ce cadre, des cheveux lui ont déjà été confiés qu'elle a utilisés dans sa réalisation.

Pourquoi travailler dans le domaine funéraire ? Est-il possible d'enterrer son animal chez soi?

Mots clés: alternative funéraire, alternatives funéraires, urnes funéraires, urne funéraire